Être gardien à Etoile Carouge est un challenge mais aussi une fierté

#ensemblecarouge

Être gardien à Etoile Carouge est un challenge mais aussi une fierté

Nos gardiens Damien (1ère Équipe), Gabriel (M-16) et Fabien (Entraîneur des gardiens) sont mis à l’honneur à travers des interviews passionnantes.

DAMIEN CHAPPOT

Bonjour, pouvez-vous s’il vous plait vous présenter?
Je m’appelle Damien Chappot, j’ai 23 ans, et je suis actuellement en 3ème année de formation à l’éducation de la petite enfance et gardien de la première équipe d’Etoile Carouge depuis quatre années.

Pourquoi avez vous choisi d’être gardien de but?
J’ai commencé en tant que joueur de champ. J’ai eu envie de devenir gardien en regardant des matchs de football à la télévision et j’ai ressenti cette motivation, celle d’empêcher les adversaires de nuire à mon équipe.

Quelle formation avez-vous suivi?
J’ai commencé à Plan-les-Ouates à l’école de football jusqu’en deuxième Ligue. Ensuite j’ai voulu quitter mon club pour me lancer un nouveau challenge et c’est à ce moment-là que Carouge m’a proposé de jouer avec la réserve tout en m’entraînant avec la première équipe les lundis et mardis.

Pourquoi avoir choisi Etoile Carouge?
C’est grâce à Pitch (Salvatore Piscitelli) qui m’a contacté quand je souhaitais partir de Plan-les-Ouates. Un pari fou sachant que je suis passé directement de la deuxième Ligue à la Promotion League.

La pandémie a-t-elle perturbé certains aspects au sein du club? Et cela vous a-t-il perturbé également?
L’arrêt brutal des entraînements et du championnat a été dur à digérer. Ensuite, nous avons repris sans jouer de matchs, et cela aussi a été compliqué pour le mental, mais aussi pour la motivation car nous n’avions plus d’objectifs.

Comment vous organisez-vous entre vos etudes et le football?
En accord avec l’éducation de la petite enfance, j’ai des horaires aménagés pour les entraînements, ce qui est plus facile pour moi.

En quoi consiste un entrainement de gardiens?
On commence principalement par des échauffements et ensuite nous travaillons différents thèmes tels que le jeu aérien, les prises d’angles ou le face-à-face (gardien/attaquants).

Comment préparez-vous chacun de vos matchs?
J’ai toujours une petite routine que ce soit sur le plan physique ou mental. Je me focalise sur le match du jour en appliquant des petits rituels qui me permettent de me concentrer de plus en plus à l’approche du coup d’envoi.

Est-il plus difficile de se faire remarquer en tant que gardien?
Pour tous les postes c’est compliqué, mais pour les gardiens il y a qu’un seul poste donc cela reste plus difficile.

Comment vous sentez-vous à l’approche du deuxième tour?
Notre bilan est plutôt mitigé en raison de plusieurs choses:
-Les bons résultats en coupe Suisse notamment contre Winterthur et Bâle.
-Notre place au classement (13ème sur 16) qui ne reflète pas du tout la qualité de notre équipe.

Êtes-vous toujours motivé?
Tout le monde a ressenti une certaine fatigue morale et nous sommes contents d’avoir une courte pause en cette fin de premier tour. En ce qui me concerne, la motivation est toujours présente et notre but à tous pour le deuxième tour est de finir dans les six premiers du classement de Promotion League.

Pour finir, que diriez vous à un jeune joueur qui aimerait devenir gardien?
C’est un poste très intéressant qui nécessite des nerfs solides et une grande concentration. Sans oublier un travail permanent à tous les entraînements. “Tous ces ingrédients permettront à chacun d’être performant le jour de match.”

FABIEN PAGE

Bonjour, pouvez-vous s’il vous plait vous présenter?
Je m’appelle Fabien Page, j’ai 35 ans, et je suis gardien depuis tout petit.
J’ai commencé ma formation à Lancy et je suis arrivé à Etoile Carouge pour continuer ma progression en intégrant l’équipe M15, pour devenir ensuite gardien de première équipe. En tant qu’entraîneur de gardiens, mon parcours m’a fait évoluer dans plusieurs équipes.

Pourquoi avez vous choisi d’être gardien de but?
Pour être honnête, j’ai choisi le poste de gardien pour ne pas trop courir et avoir la possibilité de me rouler dans la boue. La passion pour le poste d’entraîneur de gardiens m’a été transmis par Daniel Blanco (entraîneur gardiens du SFC). C’est lui qui m’a donné l’envie d’apprendre aux autres, de leur faire part de mes connaissances pour les aider à développer leurs compétences et les faire aller le plus loin possible.

Quelle formation avez-vous suivi?
J’ai commencé par entraîner l’école de foot pour pouvoir entraîner les gardiens à un niveau supérieur. L’ASF nous demande de passer les diplômes suivants et j’ai donc acquis les distinctions suivantes:

– Diplôme niveau 1 : cours d’animateur à partir de 18 ans
– Diplôme niveau 2 : être actif comme entraîneur de gardiens (diplôme C valable) – 20 ans
– Diplôme niveau 2 Youth : activité entraîneur de gardiens FE13 à M17 / 2ème league inter et Promotion league
– Diplôme niveau 3 (UEFA A GK) : M15 à M21 + Adulte

Pourquoi avoir choisi Etoile Carouge?
Etoile Carouge FC est le deuxième plus grand club formateur à Genève. J’y suis depuis l’âge de 14 ans et ce club est devenu ma deuxième maison. Je m’y sens bien, c’est un club très familial et convivial, à tous les niveaux et on y vient avec le sourire.

La pandémie a-t-elle perturbé certains aspects au sein du club? Et cela vous a-t-il perturbé également?
C’est une situation pénible, car tout a été chamboulé en peu de temps et s’entraîner sans avoir de match le week-end devenait dur à gérer. Je n’ai pas beaucoup de soucis en tant que coach de gardiens par rapport à cette pandémie, car il n’y a généralement pas de contact entre les gardiens lors de nos spécifiques.

Comment vous organisez-vous entre le travail et le football?
Question organisation, j’arrive à gérer les deux, à savoir le travail qui me permet de vivre et l’organisation des entraînements le soir.

En quoi consiste un entrainement de gardiens?
Au niveau des jeunes, le développement est plus basé sur l’analytique pour les aider à gérer leurs mouvements.

Préparez-vous chaque match différemment en fonction de l’adversaire?
Non, pour aider les jeunes gardiens dans leur développement et leur maîtrise (émotions) peu importe l’adversaire contre qui nous devons jouer. “Je ne suis pas dans la performance mais dans le développement.”

Est-il plus difficile de se faire remarquer en tant que gardien?
Nous sommes très visibles, un peu comme des attaquants. on les voit quand ils font de bonnes ou mauvaises choses, c’est facile de se faire voir, mais pour percer c’est plus compliqué car il y a seulement un poste.

Comment vous sentez-vous à l’approche du deuxième tour?
Je suis content de la progression et des très bonnes choses mises en place par la formation « Footeco ». Cela nous a permis d’effectuer un bon premier tour. J’ai hâte de pouvoir reprendre la formation avec nos jeunes gardiens dans le but de préparer au mieux la suite de la saison.

Êtes-vous toujours motivé?
A partir du moment où ma motivation ne sera plus présente, viendra le temps d’arrêter. En ce qui me concerne, je ne suis pas prêt d’arrêter en voyant la progression de tous ces jeunes gardiens.

Pour finir, que diriez vous à un jeune joueur qui aimerait devenir gardien?
Vas-y fonce c’est un poste qui est génial pour les sensations. On parle de la sensation de l’attaquant qui marque mais pas du gardien qui sauve son équipe, éclate toi !

GABRIEL NOBS

Bonjour, pouvez-vous s’il vous plait vous présenter?
Je m’appelle Gabriel Nobs, j’ai 16 ans et je suis le gardien des Youth League A, mais je suis aussi en première année d’école de commerce.

Pourquoi avez vous choisi d’être gardien de but?
Petit, je suis allé voir un match de mon grand frère qui jouait à Plan-les-Ouates, le gardien avait fait un super match et tout le monde l’avait félicité, cela m’a donné envie de devenir gardien.

Quelle formation avez-vous suivi?
J’ai commencé à Plan-les-Ouates à l’âge de 5 ans à l’école de football jusqu’en juniors D. Ensuite, j’ai pu suivre le programme Footeco (FE13- FE14) et Élites (M15-M16) à Etoile Carouge FC. A l’heure actuelle, j’effectue ma cinquième saison au sein de ce club.

Pourquoi avoir choisi Etoile Carouge?
A Plan-Les-Ouates, c’était pour le plaisir et suite à ma demande pour intégrer le programme Footeco j’ai fait des recherches et j’ai constaté qu’Etoile Carouge est le deuxième club formateur après Servette.

La pandémie a-t-elle perturbé certains aspects au sein du club? Et cela vous a-t-il perturbé également?
Nous n’avons pas eu d’entraînements/matchs pendant plusieurs mois. La reprise des entraînements s’est faite avec beaucoup de restrictions, (porter le masque, etc…) et beaucoup de matchs étaient annulés. La situation commence à s’améliorer mais nous devons rester vigilants par rapport à tout cela.

Comment vous organisez-vous entre les études et le football?
Dès la fin des cours, je fais un maximum de devoirs pour pouvoir être le plus performant pendant mes entraînements. Malheureusement si je n’arrive pas à les terminer, dès que je rentre de l’entrainement, je fais en sorte de les finir pour ne pas prendre de retard.

En quoi consiste un entrainement de gardiens?
Nous commençons par des échauffements, de la mobilité avec ballon, et ensuite des prises de balles basiques. Chaque entraînement a un thème spécifique et nous terminons par des situations de matchs.

Préparez-vous chaque match différemment en fonction de l’adversaire?
Oui, en M16, nous savions par exemple que les équipes suisses allemandes provoquaient davantage que les autres donc nous étions dans l’obligation d’avoir un mental à toute épreuve.

Est-il plus difficile de se faire remarquer en tant que gardien?
Ce n’est pas plus difficile, si nous faisons une belle performance nous pouvons vite nous faire remarquer et si on fait un mauvais match c’est le contraire.

Comment vous sentez-vous à l’approche du deuxième tour?
On a commencé la saison de manière trés irrégulière mais il y a eu un déclic et tout est rentré en ordre. Pour moi, j’ai acquéri de l’expérience et je continue de m’améliorer chaque jour pour devenir meilleur.

Êtes-vous toujours motivé?
Oui, je suis très motivé. Nous sommes actuellement 3ème au classement, et nous visons la 1ère place pour la fin de la saison.

Pour finir, que diriez vous à un jeune joueur qui aimerait devenir gardien?
Il ne faut pas se fier aux critiques. Nous faisons tous des erreurs, et le travail est important ! Il faut rester motivé dans tous les cas, car tout est possible, “il suffit juste de croire en soi-même.”