La fin d’une grande aventure

Etoile Carouge sort la tête haute après s’être incliné de justesse (1-2) face à Saint-Gall en quart de finale de la Coupe de Suisse.

Que d’émotions ! Même si la qualification n’a cette fois pas été atteinte, le stade de la Fontenette a une nouvelle fois vibré et vécu une très grande soirée de football. Plus de 3’600 spectateurs avaient bravé le froid pour garnir les tribunes carougeoises et pousser leur équipe à réaliser un nouvel exploit. Malgré une performance XXL des hommes de Thierry Cotting, c’est Saint-Gall qui disputera les demi-finales de la Coupe de Suisse.

Carouge y aura cru jusqu’au bout

Il est vrai que la première période fût compliqué pour les Stelliens. Mise à part une tête de Dia qui a frôlé le poteau droit des buts défendus par Watkowiak alors que le score était encore nul et vierge, les locaux ont subi les assauts d’une formation saint-galloise parfaitement à son affaire. C’est en toute logique que les hommes de Peter Zeidler ont rejoint les vestiaires avec une longueur d’avance grâce à une réussite de Görtler (23′ 0-1). Le score aurait pu être plus lourd si les poteaux n’avaient pas repoussé les deux tentatives de Toma et si Chappot n’avait pas réalisé quelques miracles dont il a le secret.

Le public est venu en nombre pousser son équipe.

Mais cette équipe carougeoise a du cœur, et elle l’a prouvé dès le retour des vestiaires. Le bloc est remonté d’un cran et les Brodeurs ont commencé à reculer et subir la pression locale. Malheureusement, cette domination ne s’est pas concrétisée, à l’image de Boussaha qui a vu sa tête s’envolé de quelques centimètres au-dessus de la latte. Alors que les Stelliens semblaient pouvoir revenir, les Saint-gallois ont doublé la mise par Jankewitz (66′ 0-2).

On aurait pu alors s’imaginer voir Carouge baisser les bras et abandonner. C’est très mal connaître cette équipe. Les joueurs sont repartis de plus belle, parvenant à réduire la marque par l’inévitable Romain Kursner (83′ 1-2) qui avait déjà fait trembler les filets aux deux tours précédents. Dans leurs petits souliers, les visiteurs ont poussé un grand ouf de soulagement lorsque l’arbitre a sifflé la fin de la rencontre.

Loris Mettler, auteur de l’assist sur la réduction du score.

Un parcours remarquable

Malgré l’élimination, ce Carouge a montré durant l’ensemble de son parcours en Coupe de Suisse qu’il avait tout pour rivaliser avec les meilleures cylindrés du pays. Saint-Gall venait d’en mettre 5 à Lausanne et 3 à YB, mais a terminé par demander la montre en fin de rencontre. La performance est tout simplement exceptionnelle.

Pour rappel. tout avait commencé en août du côté du Tessin avec un déplacement à Gambarogno-Contone. La suite ? Un premier exploit face à Winterthur qui était alors leader de Challenge League, puis un exploit majuscule face au FC Bâle, alors leader de Super League. Les Stelliens ont fait plus que rivaliser avec chacun de leur adversaire et on su démontrer toutes leurs qualités.

Les Carougeois ont écrit l’histoire et personne n’oubliera cette épopée fantastique en Coupe de Suisse lors de la saison 21/22. Bravo et merci !

Thomas Arbesú

Photos : Julian Aguilar

LES AUTRES ACTUS

,

La Tunisie pour les FE13/FE14

en savoir plus
,

Londres pour nos m16

en savoir plus
,

les résultats du week-end

en savoir plus

Plus d’actualités